Accueil > Voyage > Adoptons le tourisme responsable pour continuer à voyager !

Adoptons le tourisme responsable pour continuer à voyager !

Par admin, 14 mai 2013

Cet article est publié dans le cadre de l’opération “Unis pour un tourisme alternatif”. Orchestrée par Voyageurs du Net et parrainée par Voyageons-Autrement, ABM, Babel Voyages, EchoWay et Viatao, cette opération vise à promouvoir dans la blogosphère le tourisme responsable et alternatif.

Le tourisme responsable est une réponse à l’enjeu énorme auquel nous devons faire face : comment continuer à voyager sans retombées négatives  alors que la population ne cesse d’augmenter ? Ce défi immense a été constaté par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT). Nous serons près de 1.5 milliards à voyager en 2015 alors que nous n’étions que 25 millions en 1950 et 800 millions en 2005. C’est d’ailleurs la plus grosse industrie du monde. Il faut donc l’encadrer et la controler pour éviter que les conséquences soient catastrophiques sur le plan environnemental et sur le plan humain.

Chacun a sa vision du voyage : certains veulent se dépayser et se reposer, d’autres veulent apprendre sur les coutumes du pays qu’ils visitent, d’autres veulent vivre comme les populations locales des pays qu’ils visitent, d’autres veulent faire la fete avec leurs amis et partager de bons moments… Tous ces pretextes pour voyager sont bons. La question est de savoir maintenant, comment on fait pour faire voyager 1.5 milliard de personnes dans le monde !

Le tourisme responsable propose donc un tourisme qui soit axé sur le pays que l’on visite et les gens qui y habitent contrairement au tourisme de masse qui lui est centré sur la satisfaction des envies du touriste.

La différence est fondamentale dans l’approche et bien sûr dans la réalisation. Il s’agit donc d’aider les populations locales de pays plus défavorisés en apportant des touristes et des capitaux dans les endroits ou il y en a réellement besoin plutot que de « balader le touriste d’échoppes en boutiques ».

La notion de partage est très importante dans le tourisme responsable et bien souvent, meme si la langue peut séparer le touriste de son hôte, les échanges sont bien plus agréables et très souvent mémorables.

Et vous, avez vous testé les deux et quel type de tourisme préférez vous ?