Accueil > Sejour ski > Skier en faisant du parapente, c’est possible

Skier en faisant du parapente, c’est possible

Par 5047, 24 janvier 2020

Êtes-vous un amateur des sensations fortes et des montées d’adrénaline ? Aimez-vous pratiquer le ski et le parapente ? Vous serez sans aucun doute ravi de savoir qu’il est possible d’associer ces deux activités. Cette activité sportive dénommée le speed riding associe le ski à une mini-voile. Voulez-vous en savoir plus ? Tout ce que vous devez savoir pour skier tout en faisant du parapente se trouve dans la suite de cet article.

Speed riding, entre le ski et le parapente

Le speed riding est une activité sportive qui se pratique en pleine nature et qui associe une mini-voile (ayant une surface comprise entre 8 et 16 min 2 s) au ski. Le sportif doit se maintenir au sol tout en essayant d’aller le plus vite possible. Vous devez constamment alterner entre le vol et les glissements. La spécificité de l’association du ski et du parapente est qu’il vous permet d’explorer les zones les plus inaccessibles. En effet, rejoindre les endroits où la gravité est forte n’est pas possible avec le ski classique, mais avec le speed riding vous pouvez y accéder sans la moindre difficulté.

De façon pratique, cette activité peut se résumer en deux temps. Dans un premier temps, il y a le ski sous voile et dans un second, il y a les acrobaties. À l’étape des acrobaties, vous pouvez essayer plusieurs figures selon vos performances. Il faut ajouter qu’il s’agit ’une activité hivernale qui nécessite une très bonne maîtrise du ski. En général, il faut avoir un niveau 3 en Ski pour
pouvoir lapratiquer. Pour pratiquer du speed riding en toute sécurité, vous aurez également besoin d’une mini-voile, d’une paire de skis,
d’une sellette, d’un casque adapté et d’un masque. Lorsque le sportif est un expérimenté, ce matériel lui permet de réduire les mouvements de vol au profit des glissements.

Les règles du speed riding

Le speed riding est une activité apparue en France vers les années 2000 et elle est classée parmi les activités accidentogènes. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle à cette époque, elle était uniquement pratiquée par des riders ou des parapentistes. Cependant, lorsque la première école de speed riding a vu le jour en 2004, le cercle des pratiquants s’est élargi. Aujourd’hui, pour pratiquer cette activité, vous devez être une personne adulte et un skieur de niveau 3 issu de l’une des écoles de speed riding autorisé par la FFVL. La FFVL est la Fédération Française de Vol Libre. C’est à elle que le ministère des Sports a confié la gestion du speed riding.

En dehors de ces conditions essentielles, voici les règles qui s’appliquent à ce sport :

  • il faut obligatoirement souscrire à une assurance responsabilité civile aérienne
  • il faut obligatoirement porter un casque homologué pour cette activité
  • il est conseillé de porter une protection pour le dos
  • elle ne peut se pratiquer que sur des secteurs hors-pistes prédéfinis (pas sur tous les secteurs hors-pistes)
  • aucune pratique du speed riding ne doit se faire sur des pistes balisées
  • la priorité est donnée aux skieurs avec une distance de 50 mètres au minimum
  • il est interdit de décoller après l’heure légale du coucher du soleil
  • il faut respecter une visibilité de 1 500 mètres au minimum et rester hors des nuages
  • il faut obligatoirement utiliser des remontées mécaniques afin d’éviter tout désagrément et la voile doit être bien rangée
  • il est impératif de respecter les règles de vol à vue
  • sous voile, la distance minimum autorisée est de 20 mètres
  • et le passage sous les obstacles est formellement interdit.

le skie et le parapente c'est possible d'apprendre !

Aussi, les règles de priorité qui existent entre les autres volants et le speed rider doivent être respectés. Il s’agit de la priorité à gauche, de la priorité au pilote aval et du dépassement par le côté droit. Le pilote dépassé est prioritaire.

Les différents lieux pour faire du speed riding

Cette activité sportive qui se pratique uniquement avec des skis aux pieds est autorisée sur les espaces hors-piste des stations de ski. Avec les remontées mécaniques, vous pouvez y accéder par la gravité. À cet effet, plusieurs stations de ski vous donnent la possibilité de faire cette activité. Lorsque vous voulez faire le speed riding tout en découvrant les richesses de la nature, vous pouvez opter pour les montagnes. Plusieurs régions de la France sont adaptées pour cette activité. Pour vous assurer qu’une région est autorisée, vous pouvez vous renseigner auprès des services chargés de la sécurité des pistes. Il existe des clubs spécialisés dans le speed riding
à Courchevel
comme https://www.parapentecourchevel.com

En définitive, faire du ski tout en faisant du parapente est bien possible. Cependant, vu les risques d’accident élevés, il est impératif de respecter les règles.